Le sommeil et le surpoids

 Des chercheurs américains et belges ont démontré que moins nous dormons, plus élevé est le taux de masse corporelle. En effet, si nous dormons seulement cinq heures, nous aurons en moyenne 3,6 % de masse corporelle en plus que les personnes qui dorment des nuits de huit heures. En d’autres termes, dormir nous protège contre l’obésité ! L’étude a également démontré que la privation de sommeil augmente l’appétit de manière significative.
La cause réside dans les hormones. Comment le sommeil peut-il nous éviter de grossir alors que notre corps consomme moins de calories ? La réponse réside dans les hormones. En effet, des chercheurs de l’Université de Stanford ont démontré la relation entre les troubles alimentaires, tels que l’obésité, et du sommeil tels que la narcolepsie. Ces troubles sont engendrés par un dysfonctionnement de la ghréline qui stimule l’appétit, et la leptine, responsable de la sensation de saciété. Par ailleurs, le manque de sommeil peut avoir des conséquences directes sur la synthèse de ces hormones ; en cas de manque de sommeil, la ghréline est produite en excès, tandis que la leptine en moindre mesure. Par conséquent, la sensation de faim est moins bien régulée et augmente. Pour les chercheurs, la relation entre le sommeil et les hormones de la faim peut être une cause de surpoids et d’obésité touchant les pays occidentaux. D’après eux, ce phénomène est apparu au même moment que s’est produite une diminution de la durée du sommeil. En d’autres mots, ne prenez pas à la légère vos heures de sommeil ; veillez à respecter les 7 à 8 heures de sommeil ! Investissez en santé, investissez en sommeil !

 


Información Autor - marina

La chambre de bébé Le repos nocturne